Offres et demandes Travail Indépendant Orientation professionnelle ANETI 88 connectés
ANETI
Recherche   Recherche avancée     
Présentation et services
Le réseau de l’ANETI
Indicateurs de l’ANETI
Les conseillers de l’emploi
Coopération Internationale
Appel à candidatures
Consultations CEFE
Accès aux documents administratifs
Documents en ligne
Outils et Flux RSS
Archives des articles de presse
Faites-nous part de vos commentaires
 
Acces Membre
Login
Password
Candidat Entreprise
Devenir Membre
Mot de passe oublié?
Annuler mon inscription
 
Acces rapide
Offres d’emploi
Demandeurs d’emploi
Avis de concours
Annonces de presse
Handipass
Inventaire d’intérêt
Etes-vous satisfaits?
Outils et Flux RSS
Emploi International
Offres d’emploi KARAMA

Notre page Facebook  Notre chaine Youtube

Accés Au Documments

Formation Professionnelle et Emploi en Tunisie

Barre d'outils d'ANETI
 

Vous êtes ici : Accueil

Actualités
Date : 07/04/2015
Rencontre avec la presse autour des 5 priorités du ministère de l’Emploi

La mise en place de nouveaux mécanismes pour soutenir et accompagner la création de micro-projets, l’appui aux entreprises en difficulté, le lancement d’un portail national destiné aux concours dans le secteur public, l’encouragement des initiatives locales et régionales dans le domaine de l’emploi et l’incitation des jeunes à s’inscrire dans les centres de formation professionnelle, constituent les cinq priorités du ministère de la formation professionnelle et de l’emploi pour les 100 premiers jours du gouvernement Essid, a déclaré Zied Laadhari, ministre de la formation professionnelle et de l’emploi.

Lors d’une rencontre avec la presse tenue, lundi, au siège du palais du Gouvernement à la Kasbah, Laadhari a souligné que les priorités de son département s’inscrivent dans le cadre d’une politique globale visant à faire baisser le nombre des chômeurs qui a atteint en 2014 environ 605 mille personnes dont 241 mille diplômés.

S’agissant des nouveaux mécanismes destinés à promouvoir les petits projets, plusieurs décisions ont été prises dont le financement à hauteur de 25% du coût des micro-projets par le fonds de l’emploi, le prolongement de la période de remboursement des crédits contractés par les jeunes promoteurs diplômés, le raccourcissement des délais d’examen des dossiers déposés (20 jours), la mise en place d’un programme de sensibilisation à l’initiative privée, l’amélioration des procédures d’accompagnement des entrepreneurs, ainsi que la mise en oeuvre d’un programme pilote pour la création d’entreprises solidaires.

D’un autre côté, Laadhari a fait savoir que son département envisage d’accompagner 2000 entreprises en difficultés économiques à travers la mise en place d’un plan d’action en coordination avec la banque tunisienne de solidarité (BTS) et l’octroi de petits crédits qui peuvent atteindre 5 mille dinars.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que dans le cadre d’une politique visant à consacrer la transparence et l’égalité des chances, le ministère mettra en place un portail national destiné aux concours nationaux dans la fonction publique qui sera opérationnel fin mai 2015.

La quatrième priorité consiste, selon Laadhari, à renforcer la décentralisation à travers l’impulsion des initiatives locales et régionales dans le domaine de l’emploi.

Il s’agit, a-t-il dit, de mettre en place un programme pilote qui consiste en la signature de contrats d’objectifs avec les collectivités locales dans le but de créer des postes d’emploi adaptés à la spécificité sociale et économique de chaque région.

Il a, à cet égard, fait savoir que des opérations pilotes démarreront dans les gouvernorats de Tataouine Gafsa, Le Kef et Ariana.

Dans un souci de valoriser les centres professionnels et les rendre plus attractifs, Zied Laadhari a souligné que le ministère oeuvrera, dans le cadre de la cinquième priorité, à transformer ces centres en centres d’excellence, répondant au critères internationaux avec l’octroi d’une prime de 60 dinars aux apprenants inscrits dans 250 spécialités contre 200 seulement, auparavant, sachant que le nombre total des spécialités s’élève à 400.

Il s’agit, en outre, a-t-il dit, de la mise en œuvre du programme du chèque de formation professionnelle de base destiné à financer les frais de formation des personnes qui désirent s’inscrire dans des centres de formation privée.

Par ailleurs, le ministère mobilisera une enveloppe de 20 millions de dinars pour inciter et encourager les entreprises privées à recruter les demandeurs d’emplois et à inciter les jeunes diplômés à lancer des projets, a souligné Zied Laadhri.

   

Dernière mise à jour
22/09/2018 a 23:32

 
Acceuil Plan du site Imprimer FAQ Liens utiles Suggestions FAQ
Etes-vous satisfaits Contact Suggestions En langue arabe English version Liens utiles Questions fréquemment posées Plan du site Accueil
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!