Actualités
Date : 23/03/2017
AMSEP 2017

Les systèmes éducatifs africains produisent un grand nombre de diplômés, avec des compétences pas forcément appropriées aux défis sociaux et économiques de ce monde du travail en perpétuelle évolution.

 

La recherche de concordance la plus fine possible entre les besoins des entreprises et les programmes de formation est souvent évoquée mais il s’agit également de gérer au mieux le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur sortant des cursus.

 

Les besoins des recruteurs dus à la croissance ou au remplacement de main d’œuvre, émergence de nouveaux secteurs ou domaines… autant de facteurs qui rendent l’équation complexe et d’autant plus nécessaire la mise en place de diagnostics tant sur les qualifications recherchées que sur le nombre de diplômés « absorbables » par le marché du travail sur un territoire donné.

 

Des solutions existent mais nécessitent des réflexions fines intégrant des éléments de diagnostic sur les évolutions du marché du travail mais également sur les systèmes formatifs supérieurs en place et leurs capacités d’évolutions, sur les partenariats à nouer entre les services publics d’emploi, les observatoires, l’enseignement supérieur, les recruteurs.

 

Dans ce cadre, l’Agence d’Emploi des Jeunes AEJ a organisé, en collaboration avec l’AMSEP,  un atelier interrégional sur le thème « Le rôle d’un Service Public d’Emploi dans la prise en charge des diplômés de l’enseignement supérieurs et des grandes écoles » et ce, les 15 et 16 Mars à Abidjan.

 

Deux cadres de l’ANETI ont participé à cet atelier qui a rassemblé des représentants et des experts de toutes les régions du monde qui sont venus pour y croiser leurs expériences et leurs regards sur les questions et essayer de trouver ensemble les solutions à cette question.

 

 

Les débats se sont organisés autour de 4 sous thèmes principaux :

1. La problématique du chômage des diplômés de l’enseignement supérieur et des sortants des grandes écoles.

2. Le recrutement des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et des grandes écoles, quelles attentes des entreprises.

3. Les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et l’auto entreprenariat.

4. Les liens entre les services publics de l’éducation et de l’emploi

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!