Offres et demandes Travail Indépendant Orientation professionnelle ANETI 330 connectés
ANETI
Recherche   Recherche avancée     
Présentation et services
Le réseau de l’ANETI
Indicateurs de l’ANETI
Les conseillers de l’emploi
Coopération Internationale
Appel d’Offres de l’ANETI
Consultations CEFE
Accès aux documents administratifs
Documents en ligne
Outils et Flux RSS
Archives des articles de presse
Faites-nous part de vos commentaires
 
Acces Membre
Login
Password
Candidat Entreprise
Devenir Membre
Mot de passe oublié?
Annuler mon inscription
 
Acces rapide
Offres d’emploi
Demandeurs d’emploi
Avis de concours
Annonces de presse
Handipass
Inventaire d’intérêt
Etes-vous satisfaits?
Outils et Flux RSS
Emploi International
Offres d’emploi KARAMA

Notre page Facebook  Notre chaine Youtube

Accés Au Documments

Formation Professionnelle et Emploi en Tunisie

Barre d'outils d'ANETI
 

Vous êtes ici : Accueil

Actualités
Date : 26/07/2017
L’UGTT, l’UTICA, le ministère des Affaires sociales et le BIT signent le “Contrat de travail décent

 

 

 

Un mémorandum d’entente sur le “Programme de promotion du travail décent en Tunisie pour la période” 2017/2022 (PPTD) a été signé, vendredi 21 juillet 2017 à Genève (Suisse).
Intitulé “le contrat social, un exemple innovant de programme pays pour le travail décent pour la Tunisie”, le document a été signé par le ministre tunisien des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Nourredine Taboubi, la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), Wided Bouchamaoui, et le directeur général du Bureau international du travail, Guy Ryder.
Lire aussi: Le BIT continuera à appuyer la Tunisie en matière de promotion du travail décent
Les parties signataires ont convenu de définir un ensemble de priorités liées, notamment, à la croissance économique et au développement régional ainsi qu’à l’emploi et à la formation professionnelle. Il s’agit d’élaborer un nouveau modèle de relations professionnelles et de travail décent et une réforme globale de la protection sociale en Tunisie, outre l’institutionnalisation du dialogue social.
Dans une allocution prononcée à la cérémonie de signature, le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi a souligné que ce document représente un pas important sur la voie de la réussite de la transition démocratique, de l’édification de la démocratie sociale, de l’instauration d’un climat social favorable à l’investissement et au développement économique et de la garantie de la cohésion sociale.
Il a ajouté qu’en dépit des avancées réalisées sur le plan politique et de la mise en place des institutions constitutionnelles, la Tunisie est confrontée, aujourd’hui, à des défis d’envergure sur le plan économique et social, notamment, un taux de chômage élevé surtout parmi les jeunes diplômés, un déficit accru des caisses de sécurité sociale, un faible taux de croissance, des disparités régionales et une extension de l’économie informelle.
C’est dans ce cadre, a-t-il dit que le programme de promotion du travail décent trace les orientations à même de répondre sur la base d’un consensus tripartite à ces différents défis par la mise en place des réformes nécessaires pour l’instauration d’un nouveau modèle de développement économique et social inclusif et durable favorisant la création d’emplois et l’éradication de la pauvreté, la promotion du travail décent, la mise en place d’un socle de protection sociale et l’institutionnalisation du dialogue social.
Pour sa part, le secrétaire général de l’UGTT, Nourredine Taboubi, a souligné que la dernière version du programme de promotion du travail décent est en parfaite harmonie avec l’initiative de l’organisation internationale du travail de 2004 relative au programme par pays pour la promotion du travail décent (PPTD).
La signature de ce document illustre, a-t-il dit, la volonté de la Tunisie d’appartenir à la communauté internationale et de défendre les valeurs universelles dont les normes internationales du travail font partie des fondements essentiels.
Il a formé l’espoir de voir la date de signature de ce document coïncider avec le démarrage d’une nouvelle étape dans la transition démocratique après l’expérience du dialogue social qui a abouti à l’adoption d’une nouvelle constitution, la formation d’un nouveau parlement et la création d’instances constitutionnelles qui consacrent le pluralisme, la diversité et le principe de parité.
Quant à la présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui, elle a souligné que la signature du document relatif au programme de promotion du travail décent revêt une importance majeur pour les chefs d’entreprises dans la mesure où il vient traduire le consensus sur les questions relatives au développement socioéconomique énoncées dans le contrat social tunisien.
La signature de ce contrat le 14 janvier 2013 au siège de l’assemblée des représentants du peuple en présence du directeur général du bureau international du travail, illustre a-t-elle dit, le soutien de l’organisation internationale du travail aux trois partenaires de la production (gouvernement, UGTT, UTICA).

   

Dernière mise à jour
13/12/2017 a 00:28

 
Acceuil Plan du site Imprimer FAQ Liens utiles Suggestions FAQ
Etes-vous satisfaits Contact Suggestions En langue arabe English version Liens utiles Questions fréquemment posées Plan du site Accueil
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!