Selon les dernières statistiques de la BFPME, ces crédits accordés à court et moyen termes permettront de financer 72 projets sur tout le territoire pour la création -attendue- d’un millier de postes d’emplois.

Le gouvernorat de Tataouine a drainé la part du lion des financements accordés par la banque, soit 4,419 MDT sur un coût global de projets de 26,761 MDT. Les projets financés qui sont au nombre de 8 permettront de créer 149 postes d’emplois.

Nabeul arrive en deuxième place, avec un volume de financement de 3,470 MDT (sur un coût global de 18,930 MDT); ce montant financera quatre projets qui permettront de générer 57 postes d’emploi.

Au troisième rang figure le gouvernorat de Sfax qui a bénéficié de financements de l’ordre de 2,055 MDT (sur un coût global de 9,660 MDT). Le nombre d’emplois à créer sera de 114 emplois.

En bas de la liste des gouvernorats bénéficiaires des crédits accordés par la BFPME, figurent les gouvernorats de Kébili, de Jendouba et de Bizerte. Kébili a pu obtenir des financements de l’ordre de 216.000 dinars sur un coût global de l’ordre de 766.000 dinars. Jendouba a bénéficié de financements de l’ordre de 110.000 dinars (sur un coût total de 220.000 dinars). Les financements accordés à Bizerte se sont élevés à 108.000 dinars (sur un coût global de l’ordre 155.000 dinars).

Les projets financés dans les trois gouvernorats généreront 15 postes d’emplois à Bizerte, 14 à Kébili et 6 à Jendouba.

La répartition sectorielle des crédits accordés montre que le secteur des matériaux de construction, de la céramique et du verre (IMCCV) est le secteur qui a le plus bénéficié des financements de la banque drainant des financements de l’ordre de 4,697 MDT (sur un coût global d’investissement de l’ordre de 27,472 MDT).

Le secteur des services est classé deuxième, avec des crédits d’une valeur de 3,675 MDT (sur des investissements globaux de l’ordre de 15,256 MDT). Le secteur de la santé arrive troisième, attirant des crédits de 2,240 MDT (sur des investissements de 12,370 MDT).

Le secteur du textile a bénéficié de financements de 510 mille dinars (sur un coût global d’investissement de 1,078 MDT). Celui des industries du Bois et ameublement a été financé à raison de 120 mille dinars (sur un coût global de 200 mille dinars).

Le secteur des TIC a occupé le dernier rang avec des financements de l’ordre de 45 mille dinars (sur un coût global de 150 mille dinars).

Source:www.webmanagercenter.com