Laabidi a souligné qu’à la fin de 2020, le nombre de projets financés dans le cadre du programme Raïda pourrait atteindre les 8 mille grâce au partenariat entre le ministère et la Banque tunisienne de solidarité (BTS).

” L’objectif étant de contribuer aux efforts nationaux visant à réduire le taux de chômage notamment chez les diplômées du supérieur “, a-t-elle dit.

Par ailleurs, Neziha Laabidi a mis l’accent sur l’importance de cette session de formation nationale visant à renforcer les capacités des femmes afin de promouvoir leur présence sur les marchés économiques nationaux, régionaux et internationaux.

Organisée du 21 au 23 mai 2019, cette session de formation s’inscrit dans le cadre d’un programme visant la garantie de l’égalité dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) à travers la généralisation de l’approche genre dans les politiques économiques et les conventions commerciales.

Ce programme est mis en œuvre en partenariat avec les organisations et institutions concernées en Algérie, en Jordanie, au Liban, en Egypte, au Maroc et en Tunisie et avec l’appui de l’agence suédoise de coopération internationale et de développement.

Source:www.webmanagercenter.com