Offres et demandes Travail Indépendant Orientation professionnelle ANETI 380 connectés
ANETI
Recherche   Recherche avancée     
Présentation de l’ANETI
Le réseau de l’ANETI
Les sevices en ligne
Indicateurs de l’ANETI
Les conseillers de l’emploi
Coopération Internationale
Les experts de l’ANETI
Consultations de l’ANETI
Appel à candidatures
Projet BAD  
Appels d’offres et résultats
Consultations CEFE
Accès à l’information
Formulaires à télécharger
Outils et Flux RSS
Archives des articles de presse
Faites-nous part de vos commentaires
 
Acces Membre
Login
Password
Candidat Entreprise
Devenir Membre
Mot de passe oublié?
Annuler mon inscription
 
Acces rapide
Offres d’emploi
Demandeurs d’emploi
Avis de concours
Annonces de presse
Handipass
Inventaire d’intérêt
Etes-vous satisfaits?
Outils et Flux RSS
Emploi International
Offres d’emploi KARAMA
Projet BAD  

Notre page Facebook  Notre compte twitter  Notre page Linkedin   Notre compte Instagram   Notre chaine Youtube

Accés Au Documments

Formation Professionnelle et Emploi en Tunisie

Barre d'outils d'ANETI
 

Vous êtes ici : Accueil

Actualités
Date : 18/06/2019
La contribution du tourisme dans le PIB sera de 14,2% en 2019

Le tourisme en Tunisie a toujours été, depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, un moteur de croissance pour l’économie nationale. Malgré les difficultés auxquelles la Tunisie a dû faire face après les attentats de 2015, ce secteur clé de l’économie commence à prendre vie. Tous les indicateurs affirment que cette année sera l’année de la relance.

La Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), soucieuse de repositionner le secteur touristique à sa véritable position, a chargé le cabinet KPMG de mener une étude sur le poids réel du tourisme dans l’économie nationale. Et cette étude a été présentée aujourd’hui, mardi 18 juin 2019, au siège de l’Utica, en présence du chef du gouvernement, Youssef Chahed, du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, et du Transport, Hichem Ben Ahmed.

Egalement présents lors de cet événement, l’ancien Pdg de la Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme (FTAV), Mohamed Ali Toumi, l’expert Mounir Ben Miled, le président d’Afek Tounes, Yassine Brahim, la députée et dirigeante de Tahya Tounes, Zohra Driss, et le président du conseil d’administration de l’UIB, Kamel Néji.

Les messages envoyés par les intervenants ont été optimistes concernant l’avenir du secteur touristique en Tunisie. Khaled Fakhfakh, président de la FTH, a assuré que le tourisme peut contribuer à la croissance, tandis que Faouzi Elloumi, vice-président de l’Utica, a indiqué que la contribution du tourisme dans le PIB a été en 2018 de 13,8% et cette année sera de 14,2%.

De son côté, Youssef Chahed a indiqué, lors de sa prise de parole, que le secteur du tourisme est aujourd’hui à la croisée des chemins et qu’il a besoin désormais d’innovation, ajoutant : « Il est nécessaire de diversifier le produit touristique et d'améliorer la qualité des services ».

Concernant l’accord de l’Open-sky, le chef du gouvernement a révélé que le retard de la signature de ce document est principalement dû à quelques difficultés auxquelles fait actuellement face l’Union européenne (UE).

Les résultats de l’étude, présentés par le directeur des études chez KPMG, Safouane Ben Aissa, ont démontré que la contribution directe en 2018 a été de 6,72%. Selon les prévisions de cette année, elle serait aux alentours de 7,02%.

Le secteur d’activité de l’hôtellerie, de la restauration et des cafés (Horeca) a connu une nette évolution et par conséquent a lui aussi contribué dans le PIB. Selon les estimations, le Horeca a enregistré 4,4% et cette année il pourrait réaliser 4,6%.

Les effets du tourisme sur l’emploi en 2018 ont permis à 9,4% de la population active de travailler (100 mille emplois directs et 98 mille emplois permanents). Actuellement, 11,14% de la population active travaille dans le secteur du tourisme (289 mille emplois indirects et 291 mille emplois occasionnels).

Autres faits révélés dans cette étude, l'impact du tourisme sur l’investissement et les recettes en devises. En effet, le taux de couverture du déficit commercial par les recettes touristiques a atteint l’année dernière 21,1%.

L’investissement touristique représente 16,9% de la valeur ajoutée des services d’hôtellerie et de restauration en 2017. En 2016, il était de 10,7% tandis qu’en 2002, il avait atteint 15,5%.

En 2017, l’investissement touristique avait augmenté 2 fois par rapport à 2015 pour atteindre 4447,2 millions de dinars (MD). La plus forte chute de l’investissement touristique avait été enregistrée entre 2010, 2011 et 2015 (-47%).

Et pour financer ce secteur économique vital, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane El Abassi, a estimé, lors de sa prise de parole, qu'il serait nécessaire de rétablir la confiance entre les opérateurs et les banques et d'aider les opérateurs à faire face à toutes les dépenses auxquelles ils sont confrontés.

« Les banques ne financent pas les projets touristiques. Seulement 47 business plan ont été réalisés. Il y a 1 seule entreprise qui a été financée par la STB ! », a-t-il lancé.

E.B.A.

Source:http://www.businessnews.com.tn

   

Dernière mise à jour
10/12/2019 a 17:42

 
Acceuil Plan du site Imprimer FAQ Liens utiles Suggestions FAQ
Etes-vous satisfaits Contact Suggestions En langue arabe English version Liens utiles Questions fréquemment posées Plan du site Accueil
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!